La ville de Carmen, Don Juan et Figaro

 "Quien no ha visto Sevilla, no ha visto maravilla" (Qui n'a pas vu Séville, n'a pas vu de merveille).

Pin It

Plaza de España     Séville est la capitale de la communauté autonome d’Andalousie. La ville, traversée par le fleuve guadalquivir, compte 700 000 habitants et sa situation géographique dans le sud de la péninsule ibérique, lui confére un climat méditerranéen : les températures estivales dépassent souvent les 40°c et les hivers sont doux. L’histoire de Séville se caractérise par les conquêtes successives des Romains, des Vandales, des Wisigoths, des Maures puis des Chrétiens d’où son incroyable patrimoine architectural. A commencer par sa cathédrale et sa Giralda (la Giralda désigne un ancien minaret, reconverti en clocher de la cathédrale à l’époque de la reconquista). L’ensemble architectural formé par la cathédrale, l’alcazar (palais fortifié construit au IXe siècle) et les Archives des Indes (documents relatifs aux colonies espagnoles), est inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

 

     Les sévillans parlent beaucoup de football, il y a d’un côté les supporters du Séville FC et de l’autre ceux du Betis. Le Sevilla Fútbol Club, fondé en 1905, est le premier club andalou à avoir disputé la Coupe d'Europe (devenue plus tard la Ligue des Champions) lors de la saison 1957/58 et est l’équipe la plus titrée d’Andalousie avec une drôle de particularité, le club compte plus de succès au niveau européen qu’au niveau espagnol : 2 coupes de l’UEFA en 2006 et 2007 pour un titre de champion d’Espagne (1946), même s’il faut ajouter 5 coupes d’Espagne. De grands joueurs ont porté le maillot du FC Séville, notamment Diego Maradona, Iván Zamorano, Bebeto, Daniel Alves, Davor Šuker… Après avoir surmonté de grosses difficultés sportives et financières à la fin du XXe sicècle, le club a connu ses meilleures années dans les années 2000 avec 2 trophées européens (coupe de l’UEFA 2005 et 2006). Le FC Séville dispute ses matchs dans le stade Ramón Sánchez Pizjuán, du nom du président le plus emblématique du club. Pour l’anecdote, ce stade a accueilli la légendaire demi-finale de la coupe du monde 1982 perdue par la France contre la RFA.

 

     Le Real Betis Balompié est l’autre club de la ville. Le nom Betis vient du mot Baetica  (nom romain de l'Andalousie). Balompié signifie littéralement football et Real fut ajouté après avoir reçu le soutien du roi d'Espagne Alphonse XIII en 1914. Traditionnellement, le Betis Séville est soutenu par un public plus populaire que le FC Séville. Le stade Benito Villamarín inauguré en 1929 et rénové à maintes reprises contient 51 000 places.

Booking.com

Informations supplémentaires