La renaissance de Liverpool

En quelques années, la cité industrielle aux bâtiments gris s'est transformée en une ville dynamique.

Pin It

     DocksLongtemps réputée pour engendrer la mélancolie, durement touchée par la crise économique dans les années 1980, la ville qui a vu naître les Beatles a su se moderniser en misant notamment sur la culture. Sa désignation comme "capitale européenne de la culture" en 2008 a récompensé ses efforts. Les docks, témoins de 800 ans d'histoire martime, ont été rénovés et réhabilités en profondeur. Jadis symbole de la misère industrielle, les docks qui accueillent aujourd'hui le musée maritime Merseyside, le musée retraçant l'histoire des Beatles et le musée Tate, sont devenus l'une des principales attractions de la ville.

 

     Côté sport, nul besoin de présenter l'un des clubs les plus célèbres au monde, le Liverpool FC et son formidable stade d'Anfield où résonnent les choeurs de 45 000 supporters; frissons garantis lorsque le kop entonne son hymne "you will never walk alone". Le club anglais posséde un des plus beaux palmarès européens avec cinq Ligues des champions, trois Coupes de l’UEFA et trois Supercoupes de l’UEFA.

 

    Goodison Park L’histoire du Liverpool FC est intimmement liée à celle de son rival liverpuldien : Everton FC. En 1882, John Houlding, le propriétaire du terrain sur lequel évolue Everton, décide d’augmenter le loyer. Le club d’Everton quitte alors Anfield et s'installe à Goodison Park. Face à cette décision, John Houlding fonde un nouveau club : le Liverpool FC, qui dispute son premier match sur le terrain d'Anfield le 1er septembre 1892 contre le Rotherham Town. Depuis le club d’Everton vit dans l’ombre des Reds, le derby de la Merseyside étant l’occasion pour les deux clubs de s’affronter.

 

     Il n'y a pas que le football à Liverpool, il y a également les courses hippiques ! Ces dernières possédent aussi leurs parcours mythiques. Le Grand national de Liverpool en fait partie. Chaque année, un samedi au début du mois d'avril, tous les yeux se tournent vers l'hippodrome d'Aintree pour ce steeple-chase de renommée mondiale. Le Grand National, ce sont 7 200 mètres de course, 30 obstacles, près de 150 000 spectateurs et 900 000 livres sterling promis au vainqueur de l’épreuve. Les obstacles, appelés fences, sont des amas de branches de sapin. Ils sont tous identiques ou presque, seule leur hauteur peut varier un peu. Les embûches vont jusqu'à 1,85 mètre de haut, la chute n’est jamais loin. La course se dispute selon la formule handicap. Autrement dit, les chances des concurrents (jusqu’à 40 sauteurs possibles) sont égalisées grâce au poids attribué à chacun. Bref, le rêve est accessible à l'ensemble des participants.

Booking.com

Informations supplémentaires